Décoration de l’artiste de la chanson traditionnelle Anice Pépé

L’Ong Ounv-Inter récompense les talents d’un grand homme

Le dimanche 06 décembre 2009 en présence des responsables de l’Ong Ounv Inter, initiateur de l’historique organisation, la maison des jeunes d’Adjohoun a servi de cadre à la cérémonie de décoration de l’artiste de la musique traditionnelle, Houessou Marcel Anicet, alias Anice Pépé. C’était en présence d’Oké Albert, représentant du Pdg Icc services parrain de l’événement ainsi que des parents et amis de l’heureux du jour.

Fidèle VODOUNON

« Je ne suis rien, mais je remercie Dieu qui me fait artisan de la culture de la non violence », ces mots sont de l’artiste Anice-Pépé ‘’Le culturel’’, la voix chargée d’émotion pour exprimer sa joie de recevoir cette médaille honorifique, signe de son engagement pour la cause de la non violence. L’Organisation non gouvernementale de l’Ordre universel pour la non violence (Ong-Ounv) a montré à la face du monde les mérites de l’artiste Pépé désormais honorable dignitaire dans l’ordre des combattants pour la non violence. Le choix porté sur cette figure de la musique traditionnelle béninoise se justifie par les nombreuses productions et autres actions du récipiendaire allant dans le sens de la promotion de la paix et la lutte pour la non violence au Bénin et dans le monde. Les uns et les autres n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de l’artiste. Entre autres, le colonel Ayiha, ami du récipiendaire a salué dans son témoignage la valeur de l’artiste qui sait trouver les mots juste pour rassurer les plus faibles dans un appel permanent à la tolérance et à la conscience. Pour l’heureux du jour, c’est un honneur et en même temps une mission qui lui incombe dans la poursuite de ses actions pour le règne de l’humanité dans un monde de paix et de cohésion. Parrain de l’événement, Albert Oké, directeur général Icc bâtiment représentant le Pdg Icc Service Guy Akplogan à laisser entendre : « A travers cette cérémonie, c’est tout un peuple qui s’en réjouit, car c’est seulement lorsqu’on perd la paix qu’on en mesure l’importance. Je n’en veux pour exemple que le cas de la Côte d’Ivoire où nous avons été témoins des atrocités de la guerre. Aujourd’hui, il est important que tous les béninois œuvrent pour la paix, rien que la paix, car c’est aussi cela le credo de l’Icc services engagé sur les chemins de la promotion de la non violence. Promouvoir la paix partout où nous somme ».
L’honorable Tonouéwa, responsable permanent de l’Ong international Ounv a procédé à la remise officielle de la médaille d’honneur à Anice Pépé dans une ambiance de grande émotion, étant donné que pour l’artiste, il s’agit d’une 5ème décoration dans l’histoire de sa carrière musicale. « Honorable Anicet Marcel Houessou, que l’écho de votre décoration méritée façonne plus d’une âme, en faveur de la promotion supérieure de la paix universelle », c’est sur cette recommandation qu’Anice Pépé a ouvert le bal des prestations afin de donner à la foule présente la preuve de l’envergure de son talent au service de la promotion des droits des plus faibles et de l’humanité. L’homme fait soldat pour le combat de la non-violence ne pense désormais qu’à parfaire son art pour le mettre encore plus davantage au service du bonheur des peuples.